Québec Yachting

Vers une 4e édition de la Coupe Femina

Équipage du voilier Espresso avec la skipper Chantal Léger.
Galatée, skippé par Chantal McNeil, Merlot II avec Michelle Cantin et le voilier Chapter 3 avec Sylvie Lauzon.
Équipage du voilier Jane Eyre.
Équipage du voilier Predictable avec la skipper Céline Allaire.
Équipage du Drakkar de la capitaine Louise Allard.

Les inscriptions sont présentement en cours pour les femmes qui souhaitent participer à la 4édition de la Coupe Femina, qui aura lieu le samedi 8 juillet prochain. Le départ se fera à la marina du Parc Nautique Lévy. La marée descendante favorisera un parcours en direction de Saint-Michel-de-Bellechasse et un retour vers Lévis.

Vous n’avez pas besoin d’être très expérimentée pour prendre part à cet événement rassembleur qui démocratise la voile au féminin. Accessible, la Coupe Femina aide les femmes à prendre leur place, à améliorer leur confiance en elles-mêmes et à affronter leurs peurs. Il s’agit aussi d’une belle occasion de découvrir la navigation sur le fleuve Saint-Laurent.

L’organisation a mis en place la nouvelle classe « Évolution » afin de rendre accessible la participation à la course à un plus grand nombre possible de navigatrices. Cela autorise la présence d’un skipper masculin à bord ; ce dernier agira à titre de conseiller et tacticien mais ne pourra en aucun temps participer aux manœuvres outre les manœuvres de port; il pourrait également intervenir si une urgence se profilait. Cette classe partira environ 15 minutes après le départ des classes Alizés et Rafales de Coupe Femina.

La compétition se déroulera dans un cadre sécuritaire, puisque quatre à cinq bateaux d’intervention suivront la course pour vous aider si vous éprouvez des difficultés. La Garde côtière auxiliaire et des équipes d’instructeurs veilleront aussi à votre sécurité.

Si vous avez un voilier, n’hésitez pas à vous inscrire. L’année dernière, 15 équipières sont restées à quai parce qu’il manquait de femmes capitaines. Si vous n’avez pas de voilier, vous pourriez utiliser celui de votre conjoint ou d’un ami.

Il y a quatre façons de s’inscrire :

  • Comme skipper avec bateau et équipage
  • Comme skipper avec bateau sans équipage
  • Comme équipière pour joindre un équipage 
  • Comme équipière faisant partie d’un équipage

Vous serez fière après la course d’avoir dépassé vos limites en participant avec votre équipe à ce défi qui demandera d’user de leadership, de stratégie et de vigilance pour affronter le vent et les vagues.

La Coupe Femina a remporté en 2016 le Mérite d’Or de l’industrie provinciale du nautisme dans la catégorie Événement de l’année.

Coût d’inscription : 50 $ par membre d’équipage. Cela comprend l’embarquement sur le bateau, un chandail et l’accès à la soirée cocktail après la compétition. Ces frais devront être acquittés sept jours avant la course.

Pour obtenir plus d’information ou pour effectuer un don, vous pouvez visiter le www.coupe-femina.com.

***

Concours « Le Bateau de la relève »

Pour son édition 2017, l’organisation de la Coupe Femina, en collaboration avec la Commission scolaire des Navigateurs, a lancé le concours « Le Bateau de la relève » pour permettre à quatre jeunes femmes de 15 à 17 ans de vivre ce défi de manière encadrée et sécuritaire avec l’aide d’une skipper d’expérience. Pour participer, les jeunes femmes devaient être disponibles en vue de suivre un cours de voile de 30 heures au mois de mai et prendre part à des pratiques jusqu’au jour de la course, selon un horaire établi.

Pour les quatre jeunes participantes choisies, l’expérience sera des plus enrichissantes : elles devront faire preuve d’audace, de détermination, de concentration, de persévérance, d’efforts et d’engagement. Elles devront aussi communiquer, gérer le changement, gérer le stress, travailler en équipe et unir leurs efforts afin d’atteindre l’objectif : réussir le parcours.

***

Le mercredi 24 mai à Lévis, et plus précisément à La Cage Brasserie Sportive, avait lieu le souper-bénéfice pour la Coupe Femina. Voici quelques images prises lors de l’événement.

 

Par Joani Hotte-Jean

*Cet article a été publié dans le magazine Printemps 2017 de Québec Yachting.