Québec Yachting

Liste sommaire des travaux à effectuer au printemps sur un bateau

Bateau en réparation. Crédit photo : portumen, Shutterstock.

Bateau en réparation.
Crédit photo : portumen, Shutterstock.

En ce début de saison, il est plus que pertinent de se souvenir quoi faire sur notre bateau. La joie d’une belle sortie sur l’eau au mois de juillet sera directement proportionnelle aux efforts que vous mettrez pour le préparer et l’entretenir!

Avant la mise à l’eau (extérieur du bateau)

  • Retirez toutes les housses ou toiles de protection.
  • Assurez-vous que les pattes ou supports du bateau n’ont pas bougé et sont toujours solides AVANT de monter à bord (avec l’hiver, il arrive que le sol bouge).
  • Dégagez de toute obstruction (nids d’insectes ou d’oiseaux, etc.) les orifices de la coque sous et au-dessus de la ligne de flottaison – incluant la sortie d’échappement du moteur.
  • Sablez ou grattez le dessous de la coque pour enlever toute trace de peinture antisalissure de la saison précédente.
  • Préparez la surface pour recevoir une nouvelle couche de peinture antisalissure.
  • Appliquez la nouvelle couche de peinture antisalissure ou cirez la coque comme à chaque printemps. Pour la peinture, suivez rigoureusement les instructions du fabricant. Ces produits ont des caractéristiques qui varient beaucoup d’une marque et d’une sorte à l’autre.
  • Au-dessus de la ligne de flottaison, appliquez une cire à bateau de qualité, qui permettra de conserver le lustre original de la coque. Il n’est pas mauvais de faire des retouches au cours de la saison.
  • Mettez l’équipement en place, comme l’ancre, sa corde et sa chaine. Assurez-vous que le bout du cordage est attaché au bateau!
  • Préparez les amarres et défenses puisque vous en aurez besoin dès la mise à l’eau.
Bien préparer son bateau avant sa mise à l'eau est primordial. Crédit photo : iconerinfostock,

Bien préparer son bateau avant sa mise à l’eau est primordial.
Crédit photo : iconerinfostock, Shutterstock.

Avant la mise à l’eau (intérieur du bateau)

  • Installez ou branchez les batteries. Vérifiez que le circuit électrique et les appareils reliés sont fonctionnels.
  • Installez les bouchons (ou instruments-bouchons) qui auraient été retirés à l’automne (surtout sous la ligne de flottaison!).
  • Assurez-vous que les passe-coques ne bougent pas (on essaie de les tourner à la main, sans forcer outre mesure et ça ne devrait pas bouger). Toutes les entrées et sorties d’eau du bateau, ainsi que certaines sondes, passent par un passe-coque.
  • Assurez-vous que tous les hublots s’ouvrent et se ferment adéquatement (l’hiver peut tordre une coque et endommager les ouvertures de hublots).
  • Ouvrez tous les équipets et coffres pour vous assurer qu’il n’y a aucune moisissure.
  • Protégez toutes vos serrures (cadenas inclus) en utilisant un peu d’huile légère ; elles resteront ainsi faciles à ouvrir et à fermer.
  • Assurez-vous d’avoir à bord tout l’équipement de sécurité qu’exige Transports Canada selon votre bateau, et qu’il soit facile d’accès et fonctionnel au moment de mettre le bateau à l’eau.
  • Vérifiez la date d’expiration des fusées de détresse (si exigées).
  • Assurez-vous d’avoir des dispositifs de flottaison (gilet ou VFI) approuvés par Transports Canada en quantité suffisante.
  • Ayez à bord les permis et papiers exigés pour l’embarcation et la radio VHF (si exigée).
L'entretien du moteur est essentiel pour assurer son bon fonctionnement. Crédit photo : Rogkov Oleg, Shutterstock.

L’entretien du moteur est essentiel pour assurer son bon fonctionnement.
Crédit photo : Rogkov Oleg, Shutterstock.

Moteur

Selon le type de moteur que vous avez, vous devrez :

  • vidanger l’antigel (de façon écologique);
  • changer les bougies;
  • changer l’huile du moteur (en respectant la quantité requise par le fabricant);
  • changer l’huile du pied du moteur;
  • vérifier qu’il n’y a pas d’huile ou d’essence sous le moteur, dans le fond du bateau ou des cales;
  • vérifier l’état de chaque hélice; s’il y a lieu, vérifiez que l’arbre d’hélice est sans jeu dans le support d’hélice.

Vous devrez également vous assurer que :

  • vos batteries sont bien chargées le jour de la mise à l’eau;
  • le plein d’essence ou de diesel est fait;
  • les conduits de carburant sont en parfait état et les valves d’arrivée sont ouvertes.
Crédit photo : VoodooDot, Shutterstock.

Crédit photo : VoodooDot, Shutterstock.

Après la mise à l’eau

Une fois le bateau à l’eau :

  • Inspectez les passe-coques et assurez-vous que l’eau n’entre pas dans le bateau.
  • Démarrez le moteur (moteur à essence intérieur : partir le ventilateur de cale au moins 4 minutes avant).
  • Assurez-vous que l’eau de refroidissement circule bien (il y a un rejet à l’eau en général).
  • Quittez doucement l’emplacement de mise à l’eau et dirigez-vous vers le quai.
  • Vérifiez que le moteur recharge bien les batteries (un voltmètre intégré l’indique).
  • Lorsque vous éteignez le moteur, vérifiez de nouveau qu’il n’y a pas eu d’entrée d’eau sous la ligne de flottaison et qu’il n’y a pas de carburant ou d’huile sous le moteur.

Bien entendu, votre bateau peut nécessiter un entretien plus poussé. Cette liste est toutefois un bon début qui devrait vous permettre de passer une belle saison.

Bon été et soyez vigilant en tout temps!

Par François Plamondon-Labrecque