Québec Yachting

Comment prévenir les problèmes sur votre voilier ou votre bateau?

Bateau qui navigue dans le Vieux-Port de Montréal, été 2017. Crédit photo : Joani Hotte-Jean.

Voici quelques trucs et astuces pour éviter bien des ennuis, parfois coûteux, sur votre embarcation. Ces quelques conseils vous seront grandement utiles pour la conserver en bon état longtemps.

À bord

Les safrans

Les safrans suspendus des voiliers sont sujets à la délamination lorsqu’ils sont construits avec de la fibre de verre. L’hiver, avec ses températures froides, en est la principale cause. De l’eau arrive à s’infiltrer souvent par la mèche, puis pénètre à l’intérieur. Lorsque cela arrive, le fait de laisser l’eau à l’intérieur va faire éclater la fibre par la dilatation lors du gel. Si, à la fin de la saison, votre safran est plein d’eau, vous pouvez faire un trou au-dessus et en dessous afin que le surplus d’eau puisse s’écouler. Cette méthode ne fera pas sécher l’intérieur qui continuera quand même à se désagréger.

La meilleure prévention à faire (bien qu’elle ne puisse garantir que votre safran va durer 20 ans) est de recouvrir un safran sain avec une peinture époxy suffisamment élastique, en ayant pris soin de poncer la mèche sur environ un pouce et le gelcoat sur toute la surface du safran pour que la peinture ait une adhérence optimale.

Si vous avez à le refaire, il sera alors important de choisir de la mousse à cellule fermée à haute densité ou de choisir de le refaire en acier inoxydable.

Les coussins de pont

Lorsque vous laissez les coussins de pont à leur place durant la saison, il se forme, soit sous l’effet de la rosée, soit sous l’effet de la condensation, une humidité qui reste entre la fibre et le coussin. Les ponts de bateaux sont construits majoritairement en sandwich et l’épaisseur de fibre et de gelcoat est beaucoup moins résistante que la coque au point de vue de la perméabilité. Laissez une circulation d’air entre le coussin et le pont en ajoutant un sous-matelas. Si vous enlevez vos coussins, cela va préserver l’état de votre pont et éviter que l’humidité du sandwich augmente.

La cale

Que ce soit pour un voilier ou pour un bateau à moteur, il est très important d’avoir une cale sèche.

Pour les bateaux à moteur, les longerons sont souvent des pièces de bois recouvertes de fibre de verre. Afin de pouvoir laisser s’égoutter l’eau en direction des pompes de cale, des orifices sont percés au travers des longerons et ils laissent souvent le bois à nu. Si de l’eau reste à cet endroit, elle va contaminer le bois qui finira par s’endommager.

Pour les voiliers n’étant pas dotés de contre-moules, les varangues sont souvent en bois.

Le fait d’ouvrir les planchers et les coffres pendant que vous serez absent sera une bonne solution pour prolonger la durabilité et éviter les moisissures.

Les canevas

Ils sont souvent la cause des problèmes de pont, car l’étanchéité n’est pas au rendez-vous.

Les boutons-pression vissés sur le pont sont souvent desserrés, installés sans joints ou tout simplement arrachés. Les claquements des toiles les sollicitent beaucoup. Refaites le scellant dès qu’ils commencent à bouger. Cela demande peu de temps et permet d’éviter les infiltrations d’eau.

Voiliers sur le lac Champlain, Plattsburgh. Crédit photo : Joani Hotte-Jean.

En navigation

L’arbre d’hélice

Si vous avez un arbre d’hélice avec un support, mettez votre anode près du support. Cela évitera que si l’arbre se découple de la transmission, il puisse sortir du presse-étoupe. Cela lui fera une butée.

Dans le cas où une voie d’eau vienne de l’arbre (PSS, presse-étoupe…), l’utilisation d’un beigne en cire de plomberie pourra très facilement boucher la fuite (si la pression est trop forte, vous pouvez y ajouter un linge qui solidifiera le bouchon).

La pompe de refroidissement du moteur

Le moteur chauffe? La pompe de refroidissement ne fonctionne plus? La pompe de cale peut vous permettre de refroidir le moteur. Il suffit de la mettre dans l’eau et de la relier au système de refroidissement. (Ne pas la faire fonctionner si le moteur est arrêté.)

Les feux de navigation

Les feux ne fonctionnent plus et c’est la nuit? Achetez des bâtons fluorescents que vous trouverez dans les magasins à rayons. Il suffit d’en avoir des verts et des rouges.

L’aide pompe de cale

Vous avez une voie d’eau importante et la pompe de cale n’est pas suffisante? Le moteur peut vous éviter de couler, car en utilisant la pompe de refroidissement en branchant un tuyau qui relie le moteur à la cale, vous aurez une pompe supplémentaire.

La perte de safran sur un voilier

La navigation sans safran avec des voiles bien ajustées peut vous permettre de naviguer. Pour une plus grande stabilité, un seau à l’arrière du bateau relié en triangle vous servira d’ancre flottante et permettra de garder le cap.

***

Nicolas Gibault donne les cours Les pièges à éviter à l’achat d’un bateau et Ajustements fins de voile et régate à l’École de navigation de la Société de sauvetage. Il agit aussi à titre de conférencier sur les pièges à éviter à l’achat d’un bateau. Vous pouvez visiter son site Internet au www.nicolasgibault.com.

***

Par Nicolas Gibault

*Cet article a été publié dans le magazine Hiver 2018 de Québec Yachting.