Québec Yachting

Départ spectaculaire de la 11e édition de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe

C’est parti ! Les 122 concurrents de la 11Route du Rhum-Destination Guadeloupe ont pris d’assaut l’océan Atlantique. Vent de travers, dans une quinzaine de nœuds de sud-est et une mer belle, ils se sont élancés à 14h00, sous le soleil, offrant un spectacle époustouflant. 34 minutes à peine après le coup d’envoi, le Maxi Edmond de Rothschild de Sébastien Josse, passait en tête la porte du cap Fréhel – Banque Populaire Grand Ouest, déboulant à plus de 30 nœuds sur ses foils. Il reste un peu moins de 3 542 milles à courir avec une première difficulté cette nuit : le passage d’une dépression au large de Ouessant.

© Alexis COURCOUX

Après 12 jours de fête à Saint-Malo – plus 1,3 millions de personnes dans le village ! -, les aurevoirs ce matin sur la cale de mise à l’eau avaient des airs de départ au combat. Mais à 14 heures, le coup de canon donné depuis le Pont-Aven, Navire Amiral officiel de la Brittany Ferries par Brune Poirson, Secrétaire d’État auprès du Ministre de la Transition écologique et solidaire, Roxana Maracineanu, Ministre des Sports, Ary Chalus, Président de la Région Guadeloupe, Claude Renoult, le Maire de Saint-Malo et Madame JacquelineTabarly, libérait les marins de la pression du départ. Cette fois, ils sont bel et bien seuls, concentrés sur les premières heures de navigation en Manche. Celles-ci seront rapides, à l’image des premières minutes de course menées à plus de 30 nœuds chez les ULTIME. Vent de travers, dans flux de sud à sud-est irrégulier, les 120 milles jusqu’à Ouessant, à la pointe de la Bretagne, devraient vite être effacés. Les ULTIME y sont attendus en début de soirée.

© Yvan ZEDDA

ULTIME : ménage à trois à 30 nœuds de moyenne

Dans cette catégorie, une belle bagarre se profile dès ce soir entre MACIF, le Maxi Solo Banque Populaire IX et le Maxi Edmond de Rothschild, les trois multicoques les plus performants sur le papier. Sous grand-voile haute et J2, François Gabart signait le plus joli départ, avant que Sébastien Josse n’appuie sur la pédale d’accélérateur pour se glisser en tête à Fréhel. Mais peu après la marque, un déroulé de gennaker un peu lent à bord du Maxi Edmond de Rothschild permet à MACIF de reprendre les commandes et au Maxi Solo Banque Populaire IX de s’immiscer dans le trio de tête. Derrière, Idec Sport et Sodebo Ultim’ s’accrochent. Plus de 30 milles derrière, Remade Use it again a logiquement du mal à tenir la cadence avec une vitesse au moins deux fois inférieure à celle des leaders. Et à l’heure où nous bouclons ces lignes, MACIF s’offrait une petite démonstration de vitesse au contournement de Bréhat en creusant sur ses concurrents directs une avance d’une dizaine de milles…

© Alexis COURCOUX

Armel Tripon ouvre la voie en Multi50

Dans ces conditions de navigation – mer plate, 15 à 20 nœuds de vent de travers – les Multi50 ont eux aussi fait le show, rappelant qu’ils étaient de formidables engins de vitesse. Premier à dégainer sur la ligne, le skipper de Réauté Chocolat ouvre la voie devant ses cinq concurrents. Un peu tendu ce matin avant de quitter Saint-Malo, Armel Tripon est entré tout de suite dans le match. Mais ses rivaux ne sont pas très loin, à commencer par Thibault Vauchel Camus (Solidaires en Peloton – Arsep), Erwan Le Roux (FenêtréA – Mix Buffet) et Lalou Roucayrol (Arkema).

© Alexis COURCOUX

IMOCA : Le temps des foilers.

A 100° du vent dans un medium fraîchissant à 20 nœuds, le bord était idéal pour les foilers. Parti un peu en retrait, Jérémie Beyou ne s’est pas privé de faire la démonstration du  potentiel de Charal entre la ligne et le Cap Fréhel, revenant mètre après mètre sur PRB. Mais Vincent Riou, lui aussi en grande forme et auteur du meilleur départ empochait finalement d’une courte tête le Trophée du Cap Fréhel Banque Populaire en 1 h 08. Sur ce bord idéal, les deux foilers ont eu raison de Boris Hermann (Malizia II – Principauté de Monaco) qui complète ce podium au premier pointage. Parti sous petit gennaker, Alex Thomson (Hugo Boss) se montrait un peu gourmand et ne pouvait tenir la cadence dans un vent oscillant. Les ténors de la classe – SMA, UCAR-St Michel, … – étaient en embuscade. A la porte, Fabrice Amedeo (Newrest – Art & Fenêtres) s’invitait à la fête en cinquième position et Ari Pekka Huusela (Ariel 2) fermait la marche. 

© Alexis COURCOUX

Class40, la grande explication est lancée

C’est un impressionnant alignement de Class40 qui s’est jeté dès 14 heures tapantes sur la ligne de départ. Sous le vent de la flotte, Antoine Carpentier (Custo Pol) s’est d’emblée montré le plus rapide, s’emparant d’un leadership qu’il conservait jusqu’à Fréhel. Sous son vent, les innombrables favoris de la classe s’expliquaient vertement. Nicolas Troussel (Corum) envoyait très tôt son gennaker pour glisser à belle allure, malgré un clapot de plus en plus haché, au vent de Kito De Pavant (Made in Midi). Dans leur Sud, et dans un rayon de quelques hectomètres, la meute des postulants s’accrochait au rythme des leaders.

© Alexis COURCOUX

Rhum Multi : Un Guadeloupéen à Fréhel

David Ducosson, à la barre de son trimaran de 50 pieds Air Antilles – Caseneuve – Maxi Catamaran,  réalise un sans faute entre la Pointe du Grouin et le cap Fréhel. Auteur d’une formidable entame, dans le tableau arrière d’un certain Loïck Peyron (Happy) qui, tenant du titre oblige, franchissait le premier la ligne de départ quasiment dans le coup de canon, le Guadeloupéen a très rapidement fait donner la puissance du voilier voulu, conçu et construit par Anne Caseneuve. Il s’emparait résolument de la tête qu’il ne quittait plus, se permettant à plus de 15 noeuds de moyenne, de tutoyer les meilleurs IMOCA au passage sous le fameux cap. Tout aussi impressionnant, Fabrice Payen (Team vent debout) lui aussi armé d’un trimaran de 50 pieds, le talonnait à Fréhel, et à la faveur de l’envoi toujours délicat du gennaker dans la brise, se hissait à la première place de la classe. Jean François Lilti (Ecole Diagonale pour Citoyens du Monde), le pharmacien de Trévières dans le Calvados, sur son puissant catamaran construit dans son jardin normand, est un surprenant troisième.

© Alexis COURCOUX

Point de surprise en Rhum Mono

La hiérarchie est respectée et Sidney Gavignet (Café Joyeux) caracole allègrement en tête. Après un franchissement de ligne audacieux au ras du bateau comité, à l’extrême Sud de la ligne, il ne cessait de creuser l’écart et tenait crânement la dragée haute à Sébastien Destremeau sur son 60 pieds ex-IMOCA (Alcatraz IT Faceocéan). Autre favori de la classe, l’italien Andrea Mura (Vento di Sardegna) est au rendez-vous, à seulement quelques encablures du duo de leaders. On note l’excellent comportement tout au long des 17 milles de ce tronçon    « spectacle » de la course, de Jean Marie Patier sur son Cigare Rouge (Formatives Network), très à l’aise dans le capot levé par le passage tout en puissance des précédents concurrents.

© Alexis COURCOUX

Pitstop pour le Maxi Banque Populaire IX

Armel Le Cléac’h et le Maxi Banque Populaire IX s’apprêtent à faire un rapide arrêt à la pointe Bretagne pour assurer une réparation mineure sur le système d’énergie du bord. Le skipper, le routeur et l’équipe technique sont en train de sélectionner le port qui leur permettra de revenir dans la course rapidement.

© Yvan ZEDDA

Classement « Trophée du Cap Fréhel Banque Populaire Grand Ouest »

ULTIME 
1. Sébastien Josse (Maxi Edmond de Rothschild) à 14h34 

2. François Gabart (MACIF)
3. Armel Le Cléac’h (Maxi Solo Banque Populaire IX)

Multi50 
1. Armel Tripon (Réauté Chocolat) à 14h41 

2. Thibaut Vauchel Camus (Solidaires en Peloton – Arsep)
3. Erwan Le Roux (FenêtreA – Mix Buffet) 

 IMOCA 
1. Vincent Riou (PRB) à 15h02 

2. Jérémie Beyou (Charal)
3. Boris Herrmann (Malizia II – Yacht Club de Monaco)

Rhum Multi 
1. Fabrice Payen (Team Vent Debout) à 15h04 

2. David Ducosson (Air Antilles – Caseneuve Maxi Catamaran)
3. Jean-François Lilti (Ecole diagonale pour Citoyens du Monde)

Rhum Mono 
1.Sidney Gavignet (Café Joyeux) à 15h25 

2. Sébastien Destremeau (AlcatrazIT – FaceOcean)
3. Andrea Mura (Vento di Sardegna)

Class40
1. Antoine Carpentier (Custo Pol) à 15h32 

2. Nicola Troussel (Corum)
3. Kito de Pavant (Made In Midi)

*Nicolas Magnan, skipper de SOS Pare-Brise, retardé ce matin au moment de quitter le port des Bas Sablons a talonné à la sortie. Il n’a donc pu prendre le départ à 14h00. Il se dirige actuellement vers la ligne.

Comment suivre la course?

L’application et le site, des outils indispensables

Classement, vidéos du bord, articles : l’application et le site internet www.routedurhum.com, développés par Niji, partenaire digital de la course, sont la meilleure manière de suivre la course et de disposer de toutes les informations en temps réel. Ils donnent accès à un maximum d’informations, aux vacations réalisés au quotidien, à l’actualité de chacune des classes et à l’ensemble des contenus vidéos et photos.

Le téléchargement de l’application est gratuit et disponible sur les plateformes Apple Store et Play Store. Pour ceux qui l’ont déjà téléchargé, n’oubliez pas de la mettre à jour afin de bénéficier de la cartographie et des classements. 

 

Avec la cartographie, plongez au cœur de la course

Disponible sur le site internet et l’application, la cartographie qui a été développée par Georacing permet de suivre en temps réel le parcours des 123 skippers. Par ailleurs, des classements seront mis à disposition et disponible sur le site internet de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe et l’application officielle à cinq reprises dans la journée : à 4 heures, 8 heures, 12 heures, 16 heures et 20 heures. 

Informations : https://www.routedurhum.com/fr/cartographie

Virtual Regatta, prêt pour le grand bain ? 

Ils sont déjà près de 100 000 internautes à se prêter au jeu. Virtual Regatta permet de vivre l’aventure virtuellement et de se lancer soit même dans ce sprint haletant. Afin d’y participer, n’oubliez pas de vous inscrire avant le départ de la course, dimanche à 14 heures, la Route du Rhum « virtuelle » débutant au même moment que celles des skippers. Grande nouveauté cette année : la possibilité de jouer en équipe, afin de mutualiser ses efforts. 

Facebook, le compagnon de route

Sur Facebook, vous pourrez dès ce dimanche suivre le direct vidéo du grand départ. De nombreuses vidéos et photos du bord seront également postés : vous trouverez ainsi quotidiennement une sélection de contenus pour prolonger l’expérience. 

Twitter, la course intensément 

Avec le compte officiel Twitter de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, vous ne serez jamais rassasiés ! Au quotidiens, classements, informations techniques, expertises, photos et vidéos : des contenus exclusifs vous permettront de ne rien rater de la course. 

Instagram, les plus beaux clichés

Et pour continuer à profiter de cette Route du Rhum, rendez-vous sur Instagram. Chaque jour, les plus belles photos des bateaux engagés seront à retrouver afin de continuer à profiter de la course. Dans les « stories », vous retrouvez des vidéos du bord et les coulisses de la course. 

***


 Les dernières actualités (Mise à jour le 5 novembre)

  • Étrave flotteur tribord arrachée à bord du Maxi Edmond de Rothschild.
  • Avarie à bord de Sodebo Ultim’ : casse du carénage du bras avant bâbord.
  • Avarie de barre sur Charal.