Québec Yachting

Retour sur la conférence sur les procédures d’accès au système d’éclusage de la voie maritime du Saint-Laurent

De gauche à droite : Steve Macdonell (commodore honoraire du Royal St-Lawrence Yacht Club), Josée L’Hérault (agente à la formation – Services opérationnels de la voie maritime du Saint-Laurent) et Alain Roy (directeur général de Nautisme Québec). Crédit photo : Joani Hotte-Jean.

Nautisme Québec, en partenariat avec la Corporation de la voie maritime du Saint-Laurent qui fête son 60e anniversaire en 2019, a invité les plaisanciers à deux rencontres d’informations et de discussions sur les procédures d’accès au système d’éclusage de la voie maritime du Saint-Laurent entre Saint-Lambert et Iroquois (Cornwall et Kingston). Celles-ci avaient lieu le 18 juin au Royal St-Lawrence Yacht Club à Dorval et le 26 juin à la Maison du nautisme à Longueuil. Animé par Mme Josée L’Hérault, agente à la formation – Services opérationnels, la rencontre a permis de présenter tout ce qu’il faut savoir pour transiter, en toute sécurité, par la voie maritime.

Le réseau de la Voie maritime est relié par cinq canaux courts et compte 15 écluses.

  • Le canal de la Rive Sud comprend deux écluses : Saint-Lambert et Côte-Sainte-Catherine). 14 milles nautiques entre le port de Montréal et le lac Saint-Louis.
  • Le canal de Beauharnois comprend deux écluses. 11,3 milles nautiques pour relier le lac Saint-Louis au lac Saint-François.
  • Le canal Wiley-Dondero comprend deux écluses américaines Snell et Eisenhower. 8 milles nautiques pour donner accès au fleuve Saint-Laurent.
  • Le canal d’Iroquois comprend une écluse et une installation de régularisation du niveau de l’eau. 0,3 mille nautique.
  • Le canal Welland comprend huit écluses. Parmi les sept écluses situées à l’extrémité nord, trois sont jumelées et contiguës. La huitième, à l’extrémité sud, est une écluse de régularisation. 23,5 milles nautiques; le canal relie le lac Ontario au lac Érié.

Crédit photo : Joani Hotte-Jean.

Péages

Écluses canadiennes

Le péage est de 30 $ par écluse canadienne par embarcation de plaisance. L’argent comptant n’est pas accepté. Vous pouvez vous procurer des billets aux distributeurs automatiques en payant par carte de crédit. Ceux-ci se trouvent aux extrémités de chaque écluse de la section Montréal au lac Ontario ainsi qu’à chaque extrémité du canal Welland (écluse 1 et 8). Vous pouvez aussi payer à l’avance via PayPal ou l’application Secunik. Vous profiterez ainsi de 5 $ de rabais par écluse.

Écluses américaines

Le péage est de 30 $ CAN ou de 30 $ US par écluse américaine par embarcation de plaisance. De la section Montréal au lac Ontario, les droits des embarcations remontantes seront perçus par le responsable de l’écluse Bertrand H. Snell. Les droits des embarcations descendantes seront perçus par le responsable de l’écluse Dwight D. Eisenhower. Les utilisateurs qui paient comptant sont priés de présenter le montant exact si possible. Aucune prime ne sera accordée pour le taux de change. Le paiement ne peut pas être effectué par carte de crédit et des billets ne peuvent pas être achetés sur place. Vous pouvez acheter vos billets à l’avance au www.pay.gov.

Crédit photo : Voie maritime du Saint-Laurent.

Avant le transit

– Vérifiez à quelle heure vous pouvez vous présenter. Cliquez ici pour connaître l’horaire d’éclusage pour les plaisanciers. Veuillez noter que les navires commerciaux sont prioritaires. Cliquez ici pour connaître leur ordre de priorité, cela vous donnera une idée de votre temps d’attente. Il est préférable d’arriver une heure avant le dernier éclusage.

Vérifiez que vous avez l’équipement requis par Transports Canada.

– Est-ce que votre bateau est en bon état?

– Vous devez être un minimum de deux personnes à bord. Une à l’avant et l’autre à l’arrière.

– Portez votre VFI avant d’entrer dans l’écluse.

Vérifier l’heure des éclusages pour les écluses que vous allez passer.

Crédit photo : Voie maritime du Saint-Laurent.

À l’écluse

– Vous devez descendre de votre bateau au quai de service pour mentionner à l’opérateur de l’écluse par téléphone que vous êtes arrivé.

– Si la lumière est rouge, vous devez attendre votre tour au quai pour les embarcations de plaisance.

– Lorsque ce sera votre tour d’éclusage, l’opérateur communiquera avec vous par haut-parleur afin que vous puissiez vous préparer à entrer lorsque la lumière sera verte.

– Les plus gros bateaux entrent en premier. Il est possible que vous deviez vous placer à l’épaule, c’est-à-dire à côté d’un autre plaisancier.

– N’entrez pas trop rapidement afin de ne pas créer de vagues qui pourraient atteindre les plaisanciers déjà dans l’écluse.

– Il est préférable d’éteindre votre moteur si vous êtes le premier à entrer dans l’écluse et qu’il y a beaucoup de plaisanciers.

– Les activités récréatives telles que la baignade, le ski nautique et la pêche sont interdites dans les canaux de la Voie maritime, ses chenaux, ses écluses et aux quais.

– Il est préférable que vous ayez en votre possession votre passeport aux écluses américaines au cas où vous deviez vous rendre sur la terre ferme, par exemple, si vous avez un bris mécanique.

– Si vous êtes près du mur, une ligne d’attrape vous sera lancée par un préposé. Placez le cordage sur le taquet afin que vous puissiez prendre le surplus. Ne le bloquez pas.

– Vous devrez mettre vos défenses du côté du mur. Si vous êtes à l’épaule, vous devrez les placer à bâbord et à tribord.

– Il est préférable que chacune des deux personnes prenne une défense pour éloigner le bateau du mur de béton.

– Les écluses peuvent paraître impressionnantes. Gardez votre calme en tout temps lors du processus d’éclusage.

Pour obtenir davantage d’informations, vous pouvez consulter le Guide des embarcations de plaisance de la Voie maritime du Saint-Laurent et le www.greatlakes-seaway.com.

Par Joani Hotte-Jean